(13)

Éducation Personnel technique - L'UNSA rassemble ses forces

Jean-Luc Dufau, secrétaire général de l'Unsa Labos éducation, hier à Strasbourg. Réuni depuis hier en congrès national à Strasbourg, l'Unsa Labos éducation prépare sa fusion avec le Syndicat national des personnels techniques de l'enseignement supérieur, SNPTES-Unsa. « Nous rejoignons le SNPTES  […]

Lire la suite

Éducation

Logo 20 minutes Trois cents enseignants du Bas-Rhin ont manifesté hier devant l'Inspection académique

Dans le cortège, rassemblé hier devant l'Inspection académique, la plupart des 300 manifestants ont évoqué la même frustration : celle de devoir composer avec les fermetures de classes et les suppressions de postes. Avec son piquet à la main, Caroline Brendel, enseignante à l'école élémentaire de Mertzwiller, s'est ainsi dite inquiète pour l'avenir de son établissement scolaire. « A la rentrée de septembre, on va passer de dix classes à neuf. Cela va avoir pour conséquence une augmentation des effectifs de 23 élèves par classe à près de 30 », réagit-elle.
En signe de protestation, les enseignants en colère, venus de tout le département, ont accroché des poupées aux grilles du bâtiment, comme pour mieux « symboliser les générations sacrifiées » de l'Education nationale, a insisté Christian Moser, le secrétaire départemental du syndicat enseignant UNSA.

Lire la suite

L’Unsa s’invite dans le débat de la présidentielle

logo SE UNSAReprésentants politiques et militants de l’Unsa se sont rencontrés hier à Ernolsheim-Bruche. Au programme des débats : formation et carrière des enseignants et difficultés scolaires. L’occasion pour les différents partis de tenter l’opération séduction.

« Une initiative inédite au niveau national », se félicite le secrétaire général national du syndicat enseignant Unsa (*), Christian Chevalier. Hier après-midi étaient conviés militants et enseignants (adhérents ou non) à une table ronde, en présence de différents représentants politiques (Front de gauche, PS, Europe-Ecologie, Modem, UMP).

« Nous sommes un syndicat démocratique et cela a donc du sens pour nous de nous inscrire dans un débat citoyen portant sur la question de l’éducation », précise le secrétaire départemental Christian Moser.

Un thème qui, d’après Christian Chevalier, va occuper une position centrale dans les débats de l’élection présidentielle. « C’est sûrement la première fois dans la V e République que deux modèles d’éducation s’opposent de manière aussi frontale : un modèle libéral, qui considère que l’éducation est un bien comme un autre, et un modèle républicain, auquel nous tenons, qui voit l’éducation comme un droit universel. »

Lire la suite

Forte mobilisation contre les suppressions de postes

DNASur fond de grève régionale très suivie dans les écoles primaires, les comités techniques spéciaux départementaux (CTDS) étaient convoqués, hier, dans les inspections académiques du Haut-Rhin et du Bas-Rhin pour débattre de la carte scolaire.

Pour la première fois, les syndicats enseignants du premier degré (SNUipp et Unsa) ont appelé à un mouvement de grève pour la journée d’hier, dans le Bas-Rhin et le Haut-Rhin, alors qu’aucun mot d’ordre de grève nationale n’a été lancé pour cette journée. Mais ce lundi avait un intérêt particulier en Alsace avec la réunion du Comité technique spécial départemental (CTSD) à l’inspection académique du Haut-Rhin et à l’inspection académique du Haut-Rhin. Ces comités techniques doivent débattre de la carte scolaire qui prévoit, à la rentrée 2012 dans l’académie de Strasbourg, la suppression de 216 suppressions de postes dans le premier degré (108 dans le Haut-Rhin et 108 dans le Bas-Rhin) et de 193 postes dans le second degré.

Pour une première grève typiquement régionale, le mouvement a été bien suivi par les enseignants avec un taux de grévistes de 40 % dans chaque département selon l’UNSA et le SNUipp. Les intentions de grève au niveau académique étaient, samedi, de 30 % selon le rectorat. Hier, les estimations partielles variaient de 4 à 44 % selon les circonscriptions.

Lire la suite

Molsheim - Manifestation des enseignants « Une razzia sur les Rased »

logo SE UNSAUne cinquantaine d’enseignants et de parents d’élèves se sont rassemblés hier à l’appel du collectif Un pays, une école, notre avenir devant l’inspection de l’Éducation nationale, à Molsheim. Ils ont manifesté jusqu’à la sous-préfecture, en passant par l’hôtel de ville, dénonçant les suppressions de postes, notamment de Rased : la circonscription devrait en perdre deux.

La sirène qui a retenti hier à plusieurs reprises dans le centre-ville de Molsheim n’avait rien à voir avec celle que l’on entend habituellement le premier mercredi du mois. Celle-ci avait pour objectif d’attirer l’attention sur l’« affaissement du service public d’Éducation », selon Christian Moser, secrétaire départemental du SE-Unsa et directeur d’école à Mutzig. Une cinquantaine de personnes ont répondu à l’appel lancé par le collectif Un pays, une école, notre avenir (*), et se sont réunies à 14 h devant l’inspection de l’Éducation nationale, où une délégation regroupant des représentants des syndicats, des Rased et des parents d’élèves a été reçue par l’inspecteur. Le cortège s’est ensuite dirigé, sous escorte de la gendarmerie, vers l’hôtel de ville et la sous-préfecture, où ils ont été reçus par une représentante de la sous-préfète. Celle-ci, indisponible hier, devrait les recevoir aujourd’hui.

Lire la suite

Les syndicats appellent les salariés à se mobiliser le 29 février

DNALes cinq confédérations (CGT, CFDT, FSU, Unsa et Solidaires) ont appelé les salariés à une mobilisation nationale le 29 février pour «la justice sociale», mais la CFDT ne déterminera les modalités de son engagement qu’à la mi-février, ont annoncé les syndicats dans une déclaration commune, à l’issue de leur rencontre jeudi.

La CGT, la FSU, l’Unsa et Solidaires «appellent à faire du 29 février une puissante journée d’actions passant notamment par des rassemblements et des manifestations interprofessionnelles», selon le texte rédigé à l’issue de quatre heures de réunion.

«Pour une Europe sociale fondée sur la solidarité, la justice et la cohésion sociale, les organisations syndicales CGT, FSU, Solidaires, Unsa s’engagent dans cette mobilisation en y impliquant largement tous les salariés, partout dans les entreprises et les administrations», ajoute la déclaration commune.

La CFDT, qui a signé elle aussi le texte final, a toutefois précisé qu’elle «décidera lors de son conseil national des 14 et 15 février les modalités de son engagement dans cette mobilisation».

Lire la suite

L'ALSACE - Crédit Mutuel-CIC et DNA : manifestation commune

Logo_LALSACE.JPGLes salariés de la banque coopérative et ceux du quotidien régional de Strasbourg ont manifesté ensemble dans les rues de la ville.

Bravant le froid et le vent glacial, plusieurs centaines de salariés du groupe Crédit Mutuel-CIC (700 selon la police, entre 800 et 1 200 selon les sources syndicales) ont défilé dans les rues de Strasbourg, hier matin.

À l’issue de la manifestation, l’intersyndicale (CFDT, CFTC, CGT, FO) a remis à la préfecture une lettre au médiateur de la République pour lui demander de les « aider à trouver une solution alors que le dialogue social est dans l’impasse dans le groupe ».

La CFE-CGC n’appelait plus à la grève, estimant avoir « obtenu des avancées sur les conditions de travail », tandis que l’Unsa a quitté l’intersyndicale, pour l’instant, pour se conformer « au souhait des deux tiers de nos adhérents qui ne veulent plus de cette grève ». Les deux syndicats espèrent voir la direction changer d’attitude et accorder « les augmentations réclamées, lorsqu’une meilleure visibilité économique sera de retour au sein de la banque »

Lire la suite

Greve SE du 13/02 : SE-Unsa 67 - Point info : projets de fermetures, actions, indemnité directeurs, pont de l'Ascension, formation initiale

logo SE UNSAProjets de fermetures : ça devient concret

Les documents de travail en vue du CT de fermetures/ouvertures viennent de nous parvenir.

Vous craignez une fermeture de classe ou espérez une ouverture ? Pour que nous puissions vous défendre, renvoyez-nous l’enquête carte scolaire :ici  

L’école à mort : RDV le 11 février à 14h

Le collectif 67 « Un pays, une école, notre avenir » organise l’opération « L’école à mort » le samedi 11 février 2012 pour protester contre les retraits massifs de postes.

Rendez-vous à 14 heures, place Kléber. « Die-in »puis manifestation.  Plus d’info

Action et grève le lundi 13 février : un CT sur fond de colère sociale !

Une action « génération sacrifiée » est prévue à 14 heures, devant l’IA, pendant le CTSD.

La déclaration d’intention de grève ici est à envoyer à votre IEN avant jeudi 9 minuit (préférez le fax)

Lire la suite

Ministère du travail : Appel à la grève le 7 février

Romain LECOUSTRE, inspecteur du travail, s’est suicidé à son domicile le 18 janvier 2012. Aujourd’hui, nul ne doute de la nature professionnelle de son mal-être, ni des causes de son suicide puisque le 28 juillet 2011, Romain avait déjà fait une première tentative de mettre fin à ses jours. Seule  […]

Lire la suite

Crédit Mutuel-CIC : le mouvement de grève reconduit pour mardi prochain

2012_-_ManifCCM.JPGPlus d’un millier de salariés du groupe Crédit Mutuel-CIC ont manifesté hier devant le siège du Wacken à Strasbourg. Leurs revendications : 2,9 % d’augmentation des salaires, une prime de 1.000 euros et une amélioration des conditions de travail. La rencontre avec la direction, sur les coups de midi, s’étant soldée par un échec, les manifestants ont décidé de reconduire la grève mardi prochain.

900 personnes selon la police, plus de 1.500, voire 2.000 selon les syndicats : depuis 2001, les abords du parvis du Crédit Mutuel au Wacken n’avaient connu pareille affluence de salariés en colère. À l’époque, le conflit avait été rapidement désamorcé. Mais cette fois, selon l’expression d’un syndicaliste, c’est « un bras de fer sans précédent qui est engagé à la suite à plusieurs mois de dialogue de sourds ». Philippe Fleck (CFTC), secrétaire du CE confirme : « depuis 18 mois, on ne parvient plus à négocier un accord dans cette maison ».

Quoi qu’il en soit et faute d’entente, la direction a décidé d’appliquer au 1 er janvier une revalorisation de 1,2 %, ce qui est jugé « insuffisant » par l’intersyndicale CFDT, CFTC, CGT, FO et UNSA.

Lire la suite

Des centaines de salariés du Crédit-Mutuel-CIC manifestent à Strasbourg

Logo_Credit_Mutuel.JPG

Un millier de salariés du groupe mutualiste ont manifesté au Wacken, à Strasbourg, pour défendre leur pouvoir d’achat et leurs conditions de travail.

« Nous sommes plus qu’agréablement surpris par la participation de nos collègues à cette manifestation, malgré le froid, la neige et le verglas », se réjouissait l’un des porte-parole de l’intersyndicale du Crédit Mutuel-CIC.

Les manifestants – 900 selon la police, entre 1 500 et 2 000 selon les organisations syndicales – se sont rassemblés, hier à partir de 10 h, devant le siège social du Crédit Mutuel, au Wacken à Strasbourg. Ils répondaient à l’appel d’une intersyndicale (CFDT, FO, CGT, CFTC et Unsa), avec la participation de la CFE-CGC SNB. Les manifestants venaient surtout de Strasbourg, mais aussi de Franche-Comté, de Lorraine ou de Bourgogne.

« De tels rassemblements ont été organisés dans quinze villes, sur l’ensemble du territoire, pour protester contre les conditions de travail et pour le maintien de notre pouvoir d’achat », résumait un syndicaliste. C’est la seconde grève, si l’on excepte la mobilisation à l’initiative de la direction contre le projet de nationalisation de la banque mutualiste en 1981 ; la précédente avait eu lieu en avril 2001. Cette seconde grève « a été très suivie, par 20 à 50 % des salariés, selon les régions », de source syndicale. Interrogée, la direction n’a pas souhaité donner de chiffres.

Lire la suite