(3)

Le conflit à la SNCF s’achève à la veille du vote à l’Assemblée nationale Luc Bérille (Unsa) : « Une grève évitable »

DNA« Une course à l’échalote jusqu’au-boutiste » entre CGT et Sud a provoqué ces onze jours de grève, regrette Luc Bérille, secrétaire général de l’Unsa, deuxième syndicat de l’entreprise.

Onze jours de grève à la SNCF, le plus long conflit depuis 2010. Pourquoi ?

« Ce sont surtout onze jours de conflit évitables. L’enjeu, c’est la réforme du marché ferroviaire et son ouverture à la concurrence, que personne ne découvre… Cela fait dix-huit mois que les organisations syndicales en discutent avec le gouvernement et la SNCF. À l’Unsa, nous réclamions des garanties structurelles pour assurer la solidité et la pérennité de l’entreprise, et des garanties sociales sur le statut des cheminots. Nous avons obtenu ces avancées par la négociation. Mais d’autres ont choisi la grève, sans d’ailleurs jamais dire clairement ce qu’ils en espéraient. »

Vous mettez en cause la CGT ?

« Elle est en proie, à la SNCF et ailleurs, à de grandes difficultés sur sa stratégie syndicale. La CGT doit arbitrer entre deux orientations qui la traversent : une position très radicale de refus de tout compromis, et la capacité à négocier et s’engager sur un compromis. D’autant qu’elle est talonnée à la SNCF par Sud-Rail, dans une course à l’échalote jusqu’au-boutiste qui n’amène aucun résultat. »

Lire la suite

DNA - La maison d'arrêt bloquée

Une cinquantaine de personnes (personnel pénitentiaire essentiellement) bloquent depuis ce matin 6h les entrées et sorties a la maison d'arrêt de Mulhouse. Les manifestants ont installé un barrage de pallettes en feu et filtrent la circulation distribuant des tracts aux automobilistes. Le mouvement  […]

Lire la suite