(2)

Avenir du régime local - Les syndicats relancent les organisations patronales

DNAOuverte en avril, la discussion sur l’évolution du régime local d’assurance maladie est à ce jour au point mort entre l’intersyndicale CFDT-CFE CGC-CFTC-CGT-UNSA, et les organisations patronales régionales UPA, CGPME et Medef. La première souhaite qu’il devienne, à compter de 2016, l’assurance complémentaire santé obligatoire des salariés du secteur privé en Alsace-Moselle tel que prévu par l’ANI et la loi du 24 juin 2013 mais, début juillet, les seconds ont « fermé la porte » à cette proposition.

« Ce revirement nous a surpris, notamment pour l’UPA et la CGPME, dont l’approche du dossier était favorable. Il résulte apparemment d’un lobbying efficace des compagnies d’assurance et des courtiers », a expliqué hier Jean-Luc Raymondaud (CFDT) au nom de l’intersyndicale. « Ce positionnement est de nature à mettre en cause l’existence même d’un régime équilibré et efficace, qui plus est basé sur la solidarité entre les générations et entre actifs et inactifs ».

Alors qu’il reste moins de seize mois, cette dernière a rappelé lors d’une conférence de presse organisée à la Maison de l’entreprise à Schiltigheim, bâtiment abritant les bureaux du Medef Alsace, qu’elle « repartait à la bataille, en gardant espoir ». Il faut pour cela parvenir à convaincre les employeurs de prendre en charge 50 % de la future cotisation.

Lire la suite

DNA Strasbourg / Bas-Rhin - Selfies pour les métiers du périscolaire

Des photos à la mairie de Strasbourg pour la reconnaissance du métier d'animateur. Hier, le syndicat de l'éducation populaire Sep-Unsa a invité les 800 000 animateurs de France à se mobiliser pour la professionnalisation de leur métier, actuellement précaire et pourtant au coeur de la réforme des  […]

Lire la suite