(3)

SEP INFO: Organisation harcelante à JS : MEDIAPART témoigne...

Logo_SEP-UNSA.jpgChers collègues,

L’interfédérale a fait le choix de l’unité pour défendre les agents de Jeunesse et Sports. Et cela paye. Suite à nos différentes actions, que ce soit en interfédéral ou chacun de son côté, nous menons ce combat de faire reconnaitre la casse notre ministère, de nos missions et de nos conditions de travail.

Aujourd’hui, Médiapart a décidé d’en témoigner en 1ère page. La semaine dernière, c’était Touteduc :

Lire la suite

RUE 89 Strasbourg - Le travail, cette maladie

Logo_Rue89StrasbourgDans son cabinet à Strasbourg, Doc Arnica reçoit des patients atteints d’une maladie encore peu connue. Le burn out est le résultat d’une surcharge de travail. Comptable, fonctionnaire, serveuse ou… future médecin, de nombreuses professions sont touchées pour différentes raisons.

Gilbert vient à ma consultation pour la deuxième fois, poussé par sa compagne dont je suis le médecin traitant. Il a du mal à me parler et s’excuse dix fois de me déranger pour ça : « Je ne suis pas malade, mais ma compagne dit que je dois venir vous voir. »

Après avoir refusé un arrêt maladie, le comptable revient en dépression

Il a du mal à dire que c’est le travail qui ne va pas. Il a perdu 7 kilos depuis la dernière fois que je l’ai vu pour une bronchite l’automne dernier. Il raconte, il est responsable d’un service de comptabilité d’une assez grosse entreprise. Il dit la masse de travail : les 50 heures par semaine d’abord , puis les week-end passés au travail, puis le 24 décembre jusqu’à 22 heures, le 31 décembre jusqu’à 22 heures aussi, ses demandes réitérées d’aide, d’embauche d’un comptable, les promesses jamais tenues d’embauche, d’augmentation de salaire…

Il ne dort quasiment plus que quelques heures par nuit, pensant toujours à tout le travail en retard, à celui qui s’ajoute chaque jour. Je vais avoir une consultation très longue avec Gilbert. Il va refuser mon arrêt de travail dans un premier temps. Il reviendra en pleine dépression.

Lire la suite