Public

DNA - Eurométropole: appel à la grève pour vendredi

DNALes syndicats du personnel de l’administration Ville/Eurométropole appellent à une journée de grève vendredi contre le projet de réduction des effectifs.

C’est une très large intersyndicale qui appelle à une journée de mobilisation, vendredi. Les syndicats CGT, CFDT, FAFPT, FO, UNSA, CFE CGC, CFTC et SUD donnent rendez-vous aux agents de l’administration fusionnée Ville/Eurométropole dès vendredi matin à 8 h 30 devant le centre administratif pour une manifestation dans le cadre de la journée de grève. L’horaire n’est pas choisi au hasard puisqu’il correspond au début de la séance plénière du conseil de l’Eurométropole qui aura lieu le jour même.

Les syndicats entendent interpeller les élus et exprimer leur opposition au projet de suppression de postes et de réduction des effectifs de l’administration.

Lire la suite

Réforme territoriale

SAUVONS JEUNESSE ET SPORTS -Pour une République éducative- La réforme territoriale commence à devenir plus palpable avec l’avancée des projets du gouvernement. Des organisations cibles commencent à être dévoilées. C’est le cas pour la région Alsace- Champagne Ardennes-Lorraine. L’intersyndicale,  […]

Lire la suite

DNA - Les craintes de l’Unsa du Bas-Rhin

DNALa nouvelle organisation territoriale crée des inquiétudes. Elles sont apparues lors de l’assemblée générale de l’Unsa 67 à Mutzig.

Quelle incidence sur la situation des agents territoriaux aura la réforme territoriale avec notamment la fusion des trois régions Alsace, Lorraine et Champagne Ardenne ? Tel a été le thème principal de l’assemblée générale du syndicat départemental de l’Unsa, l’Union nationale des syndicats autonomes.

Interrogation et scepticisme ont dominé devant ce que les délégués ont appelé un « flou artistique » : il s’agit de la nouvelle organisation territoriale actuellement en discussion au sommet de l’État.

La loi NOTRe (*) doit clarifier les compétences des collectivités locales (renforcement de l’intercommunalité) et mettre en place une nouvelle organisation du territoire (rôle des métropoles, par exemple).

Lire la suite

SEP INFO: Organisation harcelante à JS : MEDIAPART témoigne...

Logo_SEP-UNSA.jpgChers collègues,

L’interfédérale a fait le choix de l’unité pour défendre les agents de Jeunesse et Sports. Et cela paye. Suite à nos différentes actions, que ce soit en interfédéral ou chacun de son côté, nous menons ce combat de faire reconnaitre la casse notre ministère, de nos missions et de nos conditions de travail.

Aujourd’hui, Médiapart a décidé d’en témoigner en 1ère page. La semaine dernière, c’était Touteduc :

Lire la suite

DNA - L'Ufap-Unsa dénonce la présence d'un détenu "ingérable".

logo_UFAP.JPGA la prison d'Ensisheim, des gardiens dénoncent la présence d’un détenu «ingérable» jetant ses excréments

Des surveillants de la prison d’Ensisheim (Haut-Rhin) dénoncent la présence d’un détenu «ingérable», auteur d’insultes quotidiennes et de jets d’excréments visant le personnel, a-t-on appris aujourd'hui de source syndicale.

Selon le syndicat Ufap-Unsa (majoritaire), les surveillants seraient contraints, à la demande de la direction, de répandre de la litière pour chat dans la cellule de ce détenu et de porter des masques et des surchaussures.

Lire la suite

Strasbourg: Mobilisation aux Hôpitaux universitaires de Strasbourg contre l'externalisation d'un service

Logo 20 minutesGrève et rassemblement prévus ce mardi à partir de 8h, et pétition déjà signée par un millier de personnes, l'intersyndicale CGT, FO, SUD et UNSA des Hôpitaux universitaires de Strasbourg est vent debout contre l'externalisation des prestations des Agents des services hospitaliers qualifiés (ASHQ). Employés de l'hôpital, ces derniers sont chargés du nettoyage des chambres, de l'entretien des locaux ou encore de la distribution des repas.
Il y a entre 1.000 et 1.200 ASHQ aux Hôpitaux universitaires de Strasbourg (HUS), dont 127 aux pôles gynéco-obstétrique et pédiatrique, les deux concernés par cette externalisation. Parmi lesquels, selon les syndicats, 80 CDD ne seront pas non-renouvellés.

Lire la suite

DNA - Tuberculose à la maison d’arrêt : démenti du syndicat Ufap-Unsa

logo_UFAP.JPGLe syndicat Ufap-Unsa dément la présence d’un cas de tuberculose au sein du personnel de la maison d’arrêt de Strasbourg ; cas rapporté par le syndicat pénitentiaire des surveillants non gradés (DNA de samedi). « Un détenu aurait été diagnostiqué fin 2014, précise l’Ufap-Unsa. Il a été dirigé par l’unité hospitalière sécurisée interrégionale de Nancy (UHSI). Les médecins ont estimé qu’il n’était pas atteint de tuberculose et l’ont renvoyé à la maison d’arrêt de Strasbourg […].

Lire la suite

DNA - Élections professionnelles : Les municipaux à l’urne

Les fonctionnaires étaient appelés aux urnes hier pour leurs élections professionnelles. Les personnels de la mairie d’Obernai étaient bien sûr concernés. C’était hier journée électorale pour 5,4 millions de Français. Mais si vous n’êtes pas fonctionnaire ou de famille de fonctionnaire, vous ne vous  […]

Lire la suite

Le personnel de la CUS sera amputé pour trouver 67 millions d’économies

Logo_Rue89StrasbourgCela risque d’être le fil rouge du mandat 2014-2020. Les recettes de la CUS baissent, mais pas encore autant que les dépenses. L’exécutif songe à se séparer d’une partie du personnel. Environ 1 000 des 8 279 emplois dans la CUS sont amenés à disparaître en six ans. L’agenda social présenté aux syndicats mercredi 12 novembre s’annonce douloureux.

Depuis septembre, les efforts demandés aux services de la CUS pour dépenser moins deviennent visibles. Malgré son succès, le Velhop ne voit pas d’argent supplémentaire injecté pour pallier les longues listes d’attentes. Les écoles strasbourgeoises doivent désormais payer leurs déplacements en bus si elles veulent se rendre à la patinoire, les piscines ne sont plus gratuites pour les clubs. Les préavis de grèves se multiplient dans le service de l’Éducation et de l’Enfance. Les médiathèques sont concernées à leur tour avec 8 CDD qui ne sont pas renouvelés d’ici la fin de l’année, dont 6 sont des compensations de temps partiels.

Première raison à cela, l’État français baisse sa dotation aux collectivités territoriales : 3,7 milliards de moins en 2015 pour un total de 11 milliards d’ici 2017. À la CUS, cela se traduit par 10 millions d’euros de moins dès l’an prochain puis encore 10 millions de moins la suivante et rebelote en 2017. Sur la même période, la contribution au fonds national de péréquation des ressources intercommunales et communales passe de 583 000 à 1,17 millions d’euros par an.

Au total, ce sont 67 millions d’euros de moins sur 3 ans, pour un budget annuel de 1,4 milliard d’euros. Une baisse plus forte qu’anticipée qui a incité les dirigeants à repousser le débat d’orientation budgétaire au mois de janvier pour un budget qui sera entériné en février seulement.

En attendant, chaque maire doit retrouver ses pénates et racler les fonds de tiroirs, tandis que chaque direction doit « rendre des postes ». Augmenter les impôts pour compenser cette perte n’est pas l’option privilégiée à ce stade, même si « rien n’est exclu » a indiqué mercredi le président de la CUS, Robert Herrmann (PS). Une superbe opportunité pour l’opposition de droite d’attaquer ? Très peu, car l’agglomération est dirigée par une coalition gauche / droite scellée après les élections municipales.

Lire la suite

DNA - La maison d'arrêt bloquée

Une cinquantaine de personnes (personnel pénitentiaire essentiellement) bloquent depuis ce matin 6h les entrées et sorties a la maison d'arrêt de Mulhouse. Les manifestants ont installé un barrage de pallettes en feu et filtrent la circulation distribuant des tracts aux automobilistes. Le mouvement  […]

Lire la suite

DNA Colmar - Les minutes de colère du greffe

150 greffiers et fonctionnaires de justice, soutenus par quelques magistrats, ont manifesté hier à Colmar. Contre la réforme, pour une revalorisation. Ils n’ont pas l’habitude d’élever le ton ni de se montrer. Mais la mobilisation a été forte hier chez les greffiers et fonctionnaires de justice. Ils  […]

Lire la suite

DNA - Manifestation devant le palais de justice - Les greffiers donnent de la voix

DNAQuatre-vingts personnels des greffes ont manifesté hier devant le tribunal de grande instance du quai Finkmatt. Ils s’inquiètent pour l’avenir de leurs métiers.

Ils sont remontés contre la Chancellerie qu’ils accusent de vouloir museler une contestation initiée sur l’Intranet du monde judiciaire. Du coup, c’est sur la place publique que les personnels des services de greffe de France ont décidé de faire entendre leur voix.

Hier en fin de matinée, ils étaient quelque quatre-vingts fonctionnaires strasbourgeois affectés quai Finkmatt et à l’annexe de la place d’Islande à se rassembler devant le tribunal de grande instance (TGI). Munis d’affiches explicites, ils ont crié leur « colère » face à la dégradation permanente de leurs conditions de travail, l’accroissement de leurs tâches sans la moindre revalorisation indiciaire.

Le projet de tribunal de première instance, envisagé par la Garde des Sceaux Christiane Taubira au terme du débat national sur la justice du XXIe siècle, fait redouter aux greffiers la disparition de certaines juridictions, qui entraînerait immanquablement pour les justiciables un éloignement préjudiciable des tribunaux.

Lire la suite