Contrat de génération : Un accord pour défendre l’emploi des jeunes et des seniors

Logo-UNSA-2008-02c74-1f7a5.pngL’UNSA prend acte de la clôture de la négociation sur les contrats de génération.

Elle se félicite que les travaux aient en grande partie repris les revendications qu’elle avait portées lors de la conférence sociale et des rencontres bilatérales avec le ministère du travail.

Le contrat de génération doit répondre aux objectifs d’améliorer l’accès des jeunes à un emploi en CDI, de maintenir des seniors dans l’emploi, et d’assurer la transmission des savoirs et des compétences. C’est un outil en faveur de la solidarité intergénérationnelle qu’il est urgent de mettre en place.

Le texte prévoit, préalablement à la conclusion d’un contrat de génération, la négociation ou la mise en œuvre de plans d’action  d’accords intergénérationnels (dans les branches et les entreprises). Ils permettront aux représentants du personnel d’avoir une vision claire et fiable de la pyramide des âges, de l’emploi des jeunes, de la place des seniors mais aussi des perspectives de recrutement.

Ces accords devront en outre indiquer les objectifs chiffrés en matière de recrutements de jeunes en CDI, ainsi que les modalités de leur intégration et accompagnement au sein de l’entreprise.

Pour l’UNSA, le suivi apporté à l’application de ces accords sera déterminant. La consultation des Institutions Représentatives du Personnel devra donc avoir une place primordiale. Il nous parait inconcevable de ne pas mettre en place les modalités minimales de suivi favorisant l’application effective de ces accords.

C’est pourquoi l’UNSA demande que les institutions représentatives du personnel soient consultées avant la signature de tout contrat de génération, mais aussi dans leur prolongement, dans le cadre du suivi de ceux-ci.

L’UNSA, là où elle est présente, s’engagera dans ces négociations avec pour objectif de préserver l’emploi des seniors et de favoriser  le recrutement et la formation de jeunes.