L’UNSA a participé au " comité jeunes "de la Confédération européenne des syndicats

20160624_160100_m.jpg

Unsa info 788 http://www.unsa.info/788/article/l-unsa-a-participe-au-comite-1909

Le comité jeunes de la CES s’est réuni vendredi 24 juin 2016. L’UNSA y était représentée par Linda Chenouf. L’actualité, le nouvel espace commun méditerranéen, le vieillissement actif, solidaire et intergénérationnel, les travailleurs atypiques, étaient à l’ordre du jour.

Tom Vrijens (Président du comité jeunes de la CES depuis décembre 2015) a ouvert la séance par un point d’actualité prenant en compte les sujets suivants :

• la grève ayant actuellement lieu en Belgique contre la loi travail dite Peeters ” réformes structurelles du marché du travail “

• le ” Brexit ” avec la rédaction d’un communiqué de presse en soutien aux jeunes anglais qui ont voté contre la sortie : ” Etuc Youth : A black Friday for Europe ! “

Ce comité a aussi été l’occasion de présenter le nouvel espace commun (MEYTUN : Mediterranean European Youth Trade Union Network) créé par les jeunes militants des pays latins (Belgique, Espagne, France, Italie, Portugal, Grèce), afin de répondre aux situations spécifiques de leurs pays. Ils se sont fixé 3 priorités et clés d’actions, ainsi qu’une formation qui se déroulera en septembre 2016 à Rome.

Ont aussi été abordées les positions adoptées par la FERPA (Fédération Européenne des retraités et des personnes âgées). Le dialogue social européen s’est en effet engagé sur les négociations sur le vieillissement actif, solidaire et intergénérationnel, et le suivi de l’emploi des jeunes. C’est une approche positive et collective du processus, à tous les niveaux, sur des objectifs communs de défense du système public de protection sociale.

Thiébaut Weber, secrétaire confédéral de la CES a exposé le projet 2017-2018 portant sur les travailleurs atypiques et plus particulièrement les artistes, musiciens et journalistes. En collaboration avec les fédérations européennes, le comité agira pour que ces nouveaux ” travailleurs ” puissent bénéficier d’une bonne protection sociale.

La séance de travail s’est terminée par l’étude des besoins en formations et l’annonce du sommet final de la rencontre entre les jeunes syndicalistes européens et turcs qui aura lieu en octobre.