Le Télégramme - SFR : l'Unsa et la CFDT signent l'accord sur un plan de 5 000 départs volontaires

L'Unsa, premier syndicat du groupe SFR, a signé ce jeudi un accord sur un plan de 5000 départs volontaires, proposé par la direction et transmis aux organisations syndicales dans la foulée de leur rencontre avec la ministre du Travail mardi, a-t-on appris de sources syndicales. 

L'Unsa a indiqué dans un message à l'AFP être en train de "signer l'accord", mis à la signature de l'ensemble des organisations syndicales le jour même.

«Pas de départs autres que volontaires jusqu'à la mi-2019»

Ce dernier stipule qu'«il ne pourra pas y avoir de départs autres que volontaires jusqu'à mi-2019». «Cet accord est une première étape pour préserver au mieux les intérêts des salariés tout autant pour ceux qui partiront que ceux qui resteront», estime la CFDT.

La CGT, qui «ne signera pas l'accord», a déploré «un passage en force» de la direction et d'avoir été «écartée de la poursuite des négociations» dans un courrier adressé à cette dernière. Représentant de la CGT-FAPT, Frédéric Retourney, a réaffirmé les craintes du syndicat et dénoncé un plan social déguisé : «5 000 départs forcés» sur 14 300 salariés au total, soit «un tiers des effectifs». La direction, elle, s'est refusée à tout commentaire.